Ils m'ont donné un coup de pouce

"C'est la crise"... Les conditions économiques du moment ne sont pas au top. L'emploi stagne et le pouvoir d'achat des Français n'est pas au mieux. Bref, "c'est la crise". Pas facile de trouver des sponsors dans un tel contexte, surtout lorsque c'est pour partir faire le tour du monde à vélo.

 

Pourtant un jeune qui part à l'aventure pendant une année c'est un futur actif avec une expérience hors du commun, une ouverture d'esprit exceptionnelle, une volonté à toute épreuve, une capacité à faire face à toutes les situations, des ambitions professionnelles... En l'aidant dans son projet, les entreprises participent en quelque sorte à sa formation. Mais il semble que très peu d'entreprises aient conscience de cela.

 

Rechercher des sponsors est énormément coûteux en temps. On fait des tas de démarches, on prend de multiple contact, on écrit des tas de choses... Pour finalement s'entendre dire: "ce que vous faites est très bien, mais nous ne pouvons malheureusement pas vous aider". Certains invoquent des retombées trop faibles pour leur business, d'autre plaident une impossibilité vis à vis de leur budget. Le pire dans tout ça c'est qu'il faut trouver une raison au voyage. On ne peut pas demander des subventions en justifiant son voyage par la simple découverte du monde. Il faut lui donner un dimension écologique, humaine voire humanitaire. Dire que l'on part voyager pour son plaisir "ne passe pas". Il faut pourtant être honnête, on part avant tout pour soi et les pseudo projets présentés par nombre de voyageurs ne sont que des artifices destinés à trouver des fonds. Comme l'acrivait Nicolas Bouvier, "un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui-même".

 

Alors au diable le politiquement correct et la bienséance. Je pars une année à vélo pour réaliser un rêve qui m'est très cher, pour découvrir le monde, pour rencontrer des Hommes, pour tout simplement prendre le temps d'apprécier la vie. Ce projet est strictement personnel... S'il doit prendre une dimension quelconque, cela se fera naturellement, là où le roues me mèneront!

 

Je n'ai pas bénéficié de sponsoring en vue de la réalisation de mon voyage, mais certaines enseignes, dont les liens figurent ci-dessous, ont facilité mes préparatifs.

 

 

Eux aussi sont sur la route